UMons - Faculté d'Architecture et d'Urbanisme

La Faculté d'Architecture et d'Urbanisme de l'UMons propose un enseignement transdisciplinaire et projectif fondé sur des valeurs culturelles progressistes. Elle prépare à la pratique de la profession d'architecte et développe un environnement propice à la recherche.
La formation est axée dès la première année sur la pédagogie de projets. Cette méthodologie, prospective et analytique, est enrichie de savoirs théoriques, de compétences scientifiques, artistiques et techniques.
Elle répond à la complexité des enjeux et des besoins de la société.
La transmission et l'exploitation des savoirs s’organisent au travers d’un travail collégial en petites unités : les Ateliers. Ceux-ci garantissent à chaque étudiant l’espace de temps nécessaire à la réflexion, la créativité et la synthèse.
Le processus conceptuel s'appuyant sur le dialogue enseignants /étudiants est formalisé en projets d’architecture (1er cycle : bachelier) et projections d’architecture et d’urbanisme (2ème cycle : master).

Activité du jour

Présentation ludique sur l'urbanisme et discussion sur les propositions de réponses des élèves sur base du jeu « Urbanistes en herbe ».
L’objectif de l’atelier est de sensibiliser les élèves aux problématiques du développement durable dans les métiers d’Architecte et d’Urbaniste. Au travers du jeu « Urbanistes en herbe », ils seront amenés à réfléchir sur les principes de l’aménagement du territoire en fonction des composantes urbaines : logement-mobilité-service-culture-environnement ; selon 3 niveaux d’urbanisation : rural, urbain et suburbain. Dans un premier temps, ils seront libres de fabriquer leur propre territoire selon la vision qu’ils ont de leurs environnements proche et éloigné. Cette première étape permettra d’entamer le débat autour des enjeux d’un aménagement durable : limiter l’étalement urbain, l’habitat diffus, le coût de l’énergie et des transports. La seconde partie porte de ce fait sur la reconstruction des 3 niveaux d’urbanisation précédents mais dans un objectif de diminution des surfaces artificialisées. Les conclusions qui en découlent appuieront l’importance d’un développement humain durable et des enjeux citoyens dans les projets d’Architecture et d’Urbanisme.